Categorie
Poesia

Malgré la vie


Fiorenza Dal Corso traduce e rilegge

“Nonostante la vita” di Abner Rossi.

Malgré elle-même

aussi  changeante  que possible,

en menant sa propre vie,

la Ligurie s’annonce au fond du golfe.

Depuis Bocca di Magra on aperçoit le Col du Bracco

au front  étagé en épisodes

des chapitres en pierre rappelant par des cris

des  générations que la mer ne séduit pas,

nées plus au nord où la mer n’existe pas

Peut-être sont-ils de fleuve ces gens-là

ou de hauts sommets recelant sans doute un lac.

Plus loin

on le sait pour en avoir entendu parler, voilà Gênes

ou on la devine derrière le brouillard d’ écume

lorsque la mer tyrrehénienne devient ligure.

Peut-être irons-nous un jour vers ces marchés

où vivent des gens de couleur orientale aussi,

peut-être  poursuivrons-nous pour la France,

côtes  fleuries  après côtes et récifs

ou peut-être continuerons-nous vers les Alpes

sur des chemins hauts et des rêves nomades

et enfantins.

Fiorenza Dal Corso – Abner Rossi

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo di WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google photo

Stai commentando usando il tuo account Google. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...

Questo sito utilizza Akismet per ridurre lo spam. Scopri come vengono elaborati i dati derivati dai commenti.