TANDIS QUE TU DORS ENCORE


Voyons ce qu’il y a à faire ce matin!

Le noir de la nuit finissante ne me plaît pas,
je mêle un peu de gris et puis l’étends
L’ourse majeure,
tout juste à gauche de mon balcon
semble parfaite.
Je prends du sol l’ humidité de l’Arne
et la porte en vibration sur les étoiles.
Je remets à leur place les planètes devant moi
en tenant compte de leur rotation.
Je baisse un peu les lumières de Florence
je donne un peu de paix aux pierres de la ville
un peu d’ombre aux fenêtres fermées.
Je pourrais insérer une météore tombante
(comme pour saluer ton retour )
du vent léger, comme adjoint,
de petits nuages
et les mettre dans l’attente de devenir rouges
tandis qu’arrive l’aurore,
mais je l’ai déjà fait j’ignore quand.
J ‘aspire les derniers coups de cigar,
je rentre dans la maison pour mon deuxième café.
Pieds nus, en silence
je viens te regarder tandis que tu dors encore,
…je retiens mon souffle….
Tu es trop belle !
Je décide que rien ne change,
je voudrais te caresser, mais j’attends.

traduzione di Fiorenza Dal Corso della poesia “Mentre dormi ancora” di Abner Rossi

donnaombra

  1. No trackbacks yet.

Lascia un commento

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...

%d blogger cliccano Mi Piace per questo: